Le chaga, diamant de nos forêts : bienfaits et utilisations

Fille de bois et future herboriste, je ne pouvais pas passer à côté d’écrire un article sur ce merveilleux champignon. Dans le cadre de notre défi du garde-manger (je vous partagerai bientôt notre bilan de mi-parcours), nous allons bientôt manquer de café (une vilaine dépendance que je tenterai de me débarrasser 😉 ) et nous ne pourrons pas aller en acheter (!!!!!). Ma détox passera pas le chaga et les tisanes de toutes sortes, et je pense que ce sera particulièrement bénéfique pour ma santé et mon sommeil, en plus d’être local et autosuffisant. J’ai hâte de voir et de noter les changements.


 Qu’est-ce que le chaga?

Le chaga, Inonotus obliquus, ou polypore oblique, est un champignon qui prend la forme d’une excroissance, le plus souvent présent sur les bouleaux jaunes et les bouleaux blancs. Le chaga est une plante médicinale populaire et traditionnelle en Russie, en Europe de l’Est et en Asie. On la retrouve dans les forêts de l’hémisphère Nord (Russie, Corée, nord de l’Europe, Canada). À l’époque, en Russie, on l’appelait le café des pauvres. Les Sibériens l’appellent « le champignon de l’immunité« , les Japonais l’appellent le « diamant de la forêt« , alors que les Chinois l’appellent « le roi des plantes« . Toutes ces appellations en disent long sur son utilisation traditionnelle et ses bienfaits. Il a gagné en popularité au cours des dernières années et on le retrouve dans plusieurs magasins d’aliments naturels (et sous d’autres formes dérivés, comme le kombucha ou la bière). On l’emploie le plus souvent sous forme de thé, tisane ou substitut de café, ou parfois dans d’autres recettes (voir la section « Utilisations » un peu plus bas).

Voici à quoi ressemble le chaga sur un arbre. Ce n’est pas très très joli, mais je vous assure que c’est délicieux. Il ne faut jamais se fier aux apparences!! 😉 L’extérieur est d’une couleur charbonneuse, alors que l’intérieur est doré.

Résultats de recherche d'images pour « chaga »


Bienfaits du chaga

Le chaga est un puissant antioxydant (riche en polyphénols), antiviral, anti-inflammatoire et anti-tumoral. Il aide à renforcer le système immunitaire et donne de l’énergie (c’est pourquoi on le compare au café). Plusieurs études tendent à démontrer ses effets anti-cancéreux. Sa haute valeur nutritionnelle l’a fait gagné en popularité. Il est riche en vitamines B, en flavonoïdes, en phénols, en minéraux et en enzymes. C’est une plante adaptogène, qui aide à combattre les différents stress de l’organisme. Il est bénéfique aux asthmatiques, car il aide à la respiration. Il aide également à améliorer la santé cardiovasculaire. Des études ont également démontré des effets bénéfiques quant aux effets secondaires de la chimiothérapie.

Il est toutefois déconseillé aux diabétiques de type 1, et les femmes enceintes et allaitantes devraient consulter avant d’en consommer. Les enfants peuvent en boire.

La récolte responsable

Le cycle de reproduction du chaga est très lent (il peut prendre jusqu’à 20 ans pour se former, et de 3 à 10 ans avant d’avoir une taille suffisante pour la récolte, c’est-à-dire la taille d’un pamplemousse). C’est pourquoi il est important d’encourager et de pratiquer une récolte responsable de ce champignon de nos forêts. Évitez d’abord de cueillir le champignon au complet, car cela créera une blessure ouverte sur l’arbre hôte (1 arbre sur 4 mourra), et empêchera le champignon de continuer sa croissance et de se reproduire. Ne cueillez pas le chaga sur un arbre mort. Mieux vaut attendre que le chaga ait une bonne grosseur avant de le cueillir. Certains recommandent de mettre sa main sur le champignon, et si les doigts touchent l’arbre, il vaut mieux laisser le chaga grossir quelques années supplémentaires.

En outre, lorsque vous avez cueilli votre chaga, assurez-vous de l’utiliser avec respect et d’en tirer le maximum. Pour ce faire, il est conseillé de favoriser les morceaux à la poudre, car vous pourrez réutiliser les morceaux plusieurs fois (mais pas la poudre!). Vous pouvez réutiliser le chaga tant que l’eau de votre décoction se colore. Congelez vos morceaux de chaga entre les utilisations pour éviter la formation de moisissures.

Si vous n’arrivez pas à trouver du chaga sauvage, ou si vous n’êtes pas certains de cueillir la bonne chose, achetez-en à des entreprises qui se spécialisent dans ce champignon (et qui pratiques la récolte responsable).

Utilisations

L’utilisation la plus simple est en décoction. Il suffit de mettre 25 à 50 g de chaga dans 1 à 3 litres d’eau et de laisser mijoter pendant 30 à 90 minutes pour obtenir un breuvage chaud et bénéfique. La décoction peut se conserver 1 semaine au réfrigérateur (on réchauffe au besoin).

On peut utiliser la décoction de chaga pour se faire des chaga latte, des thés chaï au chaga, des smoothies, des chocolats chauds au chaga, etc. Les possibilités sont multiples ! On peut même faire moitié-moitié chaga et café.

Le chaga peut également être utilisé en cuisine, sous forme de poudre ou de morceaux à infuser. Par exemple, je suis tombée sur cette recette intéressante de « bines » au chaga.

 

Et vous, avez-vous déjà bu du chaga ? Qu’en pensez-vous?

dave-michuda-54058-unsplash

Publicités

Un commentaire sur “Le chaga, diamant de nos forêts : bienfaits et utilisations

Ajouter un commentaire

  1. Whoua !! Le chaga est une véritable mine d’or pour la santé ! Impressionnant ! Bon par contre, j’ai déjà fait ma « désintox » de café alors pas besoin de substitut 😉 mais ça peut être effectivement une bonne alternative au café ! Bises

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :