Le sucre de lilas

Le lilas est une de mes fleurs préférées. En juin au Québec (en Europe, le lilas arrive vraiment avant nous), elle est vraiment annonciatrice du début de l’été et de l’arrivée du beau temps et de la chaleur. Aussi, selon les repères phénologiques, ces indicateurs que la nature nous offre pour savoir quand commencer à planter ou à semer, lorsque le lilas est en boutons, il serait temps de planter les légumes qui ont besoin d’un peu plus de chaleur, c’est-à-dire les tomates, les haricots, les poivrons, les aubergines, les courgettes, les concombres et le basilic. Voir cet article très intéressant à ce sujet ! Quoi de mieux que de suivre le cycle naturel de la nature pour savoir quand faire notre jardin! J’adore.

Comme le lilas est une de mes fleurs préférées, tant par son odeur enivrante, sa couleur délicate et son aspect éphémère (sa floraison ne dure pas longtemps), j’ai voulu trouvé des façons de l’utiliser. Il est bon de savoir que les fleurs de lilas sont comestibles et qu’il existe plusieurs façons de les cuisiner.

Voici une recette très simple de sucre de lilas. C’est un sucre d’exception que l’on peut utiliser dans le thé ou les tisanes (pour y apporter un goût fleuri) ou dans d’autres recettes où il pourra être mis en valeur.

Sucre de lilas

Pour faire le sucre de lilas, il vous faudra de belles fleurs de lilas bien odorantes. On peut prendre du lilas blanc et du lilas mauve, en s’assurant d’avoir des fleurs les plus odorantes et de bonne qualité possible.

Nettoyer les fleurs de lilas et les laisser sécher. Il ne faut pas que les fleurs soient mouillées, car cela ajoutera trop d’humidité au sucre.

Séparer les fleurs et les mettre dans un bocal. Les quantités ici ne sont pas précises, mais il s’agit de mettre du sucre et des fleurs, en couches alternées, pour remplir le bocal. Plus vous mettez de fleurs, plus le sucre sera goûteux, mais il ne faut pas trop en mettre (pour une question d’humidité). J’ai mis environ deux fois moins de fleurs que de sucre.

Bien secouer le bocal et laisser dans un endroit sec et frais pendant quelques jours (environ 3 jours). Secouer le bocal de temps en temps.

Ensuite, tamiser pour ne garder que le sucre. Si le sucre est encore trop humide, laisser le bocal ouvert quelques jours pour le laisser sécher.

Fermer le bocal et entreposer dans un endroit sec.

Voilà! Vous pouvez maintenant utiliser ce sucre dans vos yogourts, thés et diverses pâtisseries pour y ajouter une touche de printemps toute l’année.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :